Caméra thermique en rénovation écologique : Comment l’utiliser ?

Je déteste les spams, votre adresse ne sera jamais visible ni transmise.

Vous recevrez de temps en temps ma newsletter, et vous êtes libre de vous désabonner en un clic à tout instant.

Bonjour,

Aujourd’hui je vais vous partager comment et pour quoi bien utiliser une caméra thermique est un investissement pour un avenir meilleur et comment cela va vous aider à réaliser des travaux pertinents dont vous serez fier.

On parle bien ici de la maison de M. et Mme toulemonde, et d’un appareil utilisé par un ou une néophyte.

Vous allez comprendre un des pont thermiques* qu’on a identifié sur cette maison, et vous pourrez trouver ceux qui concernent la maison sur laquelle vous travaillez.

J’ai pris moi-même toutes les photos que vous verrez sauf la thermographie aérienne. C’était un 21 février à 6h du matin, par environ -6°C de température extérieure.
Modèle de caméra utilisé : FLIR – E53 24°

Caméra thermique
Caméra thermique

Lorsqu’on projette de réaliser des travaux de rénovation énergétique, la caméra thermique va nous servir à affiner notre compréhension de la maison, confirmer ou infirmer notre compréhension de son fonctionnement thermique.

Ainsi, cela va nous aider à mieux choisir les travaux de rénovation écologique et les réaliser dans le bon ordre.


Qu’est-ce qu’une caméra thermique ?


Une caméra thermique est un appareil qui mesure la température des surfaces qu’il voit. Ci-dessous, il fait environ -6°C à l’extérieur (les murs du fond). Les plumes dans le viseur sont à ~2°C (la poule est bien isolée), et ses pattes, sa tête, sont à ~14°C.

Attention, ces valeurs ne sont pas justes. Pourquoi ? Pour être juste, il faudrait à chaque fois régler précisément l’effusivité du matériau considéré, ça devient alors un peu compliqué, c’est réservé aux mesures qui demandent de la précision, pour faire des calculs thermiques derrière.

Nous ne cherchons pas ici une précision incroyable, on ne cherche que des ordres de grandeur pour comprendre par où la chaleur passe plus ou moins.

poule en thermographie infrarouge
poule en thermographie infrarouge



Comme on le voit ici, la caméra la retranscrit sur un écran par à un code couleur, ou des nuances de gris. C’est ce qu’on appelle “vision nocturne” chez les militaires par exemple.

Le résultat s’appelle un thermogramme, mais on utilise plutôt “thermographie“.

Ce qui est intéressant pour nous autres qui nous intéressons à la performance énergétique, c’est qu’en mesurant certaines températures, nous allons pouvoir déduire les manques d’isolation, les ponts thermiques, les fuites d’air, ou encore des zones humides.

Défaut d'étanchéité à l'air porte d'entrée
Défaut d’étanchéité à l’air porte d’entrée

Ainsi, comme je vous le disais en introduction, la compréhension thermique nous fera faire des choix de travaux et de phasage bien mieux éclairés.


La température des parois

Si une paroi est très mal isolée, alors elle est froide à l’intérieur et froide aussi à l’extérieur.
Mais si on surchauffe un peu, alors elle sera chaude à l’intérieur, et chaude à l’extérieur.
Ci-dessous, la paroi extérieure semble assez froide, c’est bon signe, mais par contre les lignes rouges nous alertent sur la présence d’un pont thermique :

pont thermique dalle béton terrasse extérieure 2
pont thermique dalle béton terrasse extérieure 2
Le pont thermique d’about de dalle

Le schéma précédent correspond à la thermographie que l’on voit juste au-dessus, on voit qu’il y a bien de l’isolant au plafond, de l’isolant sur les murs, et de l’isolant au sol, sous la dalle béton. L’isolant se représente toujours avec cet espèce de sinusoïde sur les coupes.

Mais comme on le voit en bas à gauche du schéma, la chaleur passe par le seul endroit qui n’est pas isolé : l’about de dalle.

Cela correspond parfaitement avec la ligne rouge sur la thermographie.

C’est la jonction entre le sol et le mur. C’est un pont thermique très répandu, vous aurez peut-être le même chez vous ou chez les propriétaires que vous accompagnez dans leurs travaux.

Pont thermique

Lorsqu’il y a un pont thermique, la chaleur passe principalement par celui-ci, et cela peut masquer alors les éventuel manque d’isolation qui sont autour.

Quoi qu’il en soit, on ne pourra pas ignorer le pont thermique si on veut faire les choses dans le bon ordre.

Sur l’exemple juste au dessus, cela n’aurait pas beaucoup d’effet d’ajouter de l’isolation à l’intérieur du mur, puisque cela ne modifierai rien au pont thermique qui représente la principale déperdition.

Il n’en reste pas moins que toute les surfaces que l’on voit sur la thermographie, même en bleue, sont déperditives.

La surface déperditive est-elle visible ?

Passons à un autre sujet : Si nous n’avons pas la vue directe sur la surface déperditive, depuis l’extérieur, on va voir une surface froide, on va peut-être conclure que les déperditions ne sont pas là. Quenéni !
Cela peut être une erreur : la surface peut être cachée, par un bardage par exemple. Ou par un volet :

pont thermique angle rentrant
pont thermique angle rentrant et volet froid

Depuis l’intérieur, on voit bien qu’il y a déperdition, et qu’elle se fait par les défauts d’étanchéité à l’air de la fenêtre :

Défaut d'étanchéité à l'air sous porte fenêtre
Défaut d’étanchéité à l’air sous porte fenêtre

Il est dont toujours intéressant d’avoir la vue depuis les deux côtés : le côté froid à l’extérieur, le côté chaud à l’intérieur.

Utiliser la caméra à l’aube, avant le lever du soleil

La moitié de vos mesures environ vont donc être réalisée depuis l’extérieur. Mais attention, la température de paroi monte dès que le jour se lève, par rayonnement du soleil, direct ou indirect. Cela fausse donc les mesures.

En effet, nous cherchons à mesurer des différences de températures indépendamment de l’action du soleil. Donc si vous voulez faire des mesures fiables, il va falloir vous lever tôt !

Vous ferez toutes vos mesures avant le lever du soleil.

Surchauffer la maison avant d’utiliser la caméra thermique

Afin de maximiser les contrastes sur le thermogramme, il faut surchauffer la maison pendant la nuit précédent les mesures. Cela va faire monter les parois en température, et ainsi nous verrons beaucoup mieux les différences.

Chauffage électrique de type “grille pain”

A l’inverse, une maison non chauffée ne pourrait pas être évaluée avec une caméra thermique, tout serait froid, même si elle est bien isolée.

Quand on surchauffe, tout les petits détails vont mieux ressortir, au niveau des fenêtres, des ponts thermiques. Mais attention cela est vrai surtout pour les images prises depuis l’extérieur.

Déperdition angle rentrant en façade

En effet, selon le moyen de chauffage utilisé, en surchauffant on va chauffer des parois intérieures qui sont habituellement froides. Donc il ne faut pas y aller trop fort, au risque de masquer des informations intéressantes.

Il faut monter la température intérieure de la maison d’environ 2-3°C par rapport à d’habitude, et couper la surchauffe une heure avant les mesures.

Le poêle à bois est resté allumé
(la valeur “11°C” n’est pas juste)

Cela permettra d’augmenter les contrastes depuis l’extérieur en chauffant les parois en profondeurs et en même temps de rééquilibrer la température des parois intérieures.

Thermographie aérienne ?

Je pense aussi au cas classique des toiture, où on entend beaucoup parler de thermographie aérienne. Il est dit que depuis le ciel on peut précisément mesure les déperditions d’un quartier, d’une maison.

thermographie aérienne
thermographie aérienne

C’est vrai dans certains cas, les immeubles à toiture plate notamment, mais c’est mal connaître la réalité physique et le bâtiment dans son ensemble.

En effet, depuis le ciel on mesure la température du matériau de couverture uniquement.

Et dans de nombreux cas, le matériau de couverture est ventilé en sous face, et souvent même il y a un espace ventilé en dessous, les combles.

La chaleur s’échappe alors par le renouvellement d’air du comble, donc la mesure aérienne n’est pas représentative de la qualité de l’isolation, ou des déperditions. On revient à la photo où je montrais le volet froid alors qu’il y a déperdition visible depuis l’intérieur.

Préférez donc un usage approfondi d’une caméra que vous tenez à la main vous même, plutôt qu’une thermographie aérienne. Cela sera beaucoup plus pertinent à l’échelle d’une maison en tout cas.

Où trouver une caméra thermique, laquelle choisir ?


Pour l’usage que nous allons en faire, il n’y a pas besoin de spécificités incroyables.

Spécificités de la caméra thermique

On a besoin qu’elle fasse des photos, qu’elle ait une carte mémoire suffisante pour prendre cent cinquante photos pour une maison.
Qu’elle ait une lampe torche intégrée pour nous déplacer dans la nuit c’est bien aussi.

Pignon avec pont thermique 2
Pignon avec pont thermique 2, la lampe est très utile pour aller dans les combles

Ensuite il faut utiliser une “véritable” caméra thermique, pas un jouet. Si on est pas un professionnel de la rénovation écologique, l‘idéal est de la louer chez un loueur, vous n’en avez besoin que d’une heure ou deux très tôt le matin, si votre campagne de mesures est bien préparée.

A qui s’adresser pour louer une caméra thermique

Les loueurs les plus connus en ont comme Kiloutou et ses confrères.
La location d’une telle caméra pour 24h m’a coûté 108€TTC.

https://www.kiloutou.fr/equiper-et-securiser-un-site/topographie-et-mesures/camera-de-diagnostic-thermique

Cet investissement va vous conforter ou vous aiguiller dans votre diagnostic thermique, où des centaines voire des milliers d’euros sont en jeu pour le chauffage chaque année, et des milliers voir des dizaines de milliers d’euros sont en jeu pour les travaux.

Donc autant bien choisir et réaliser ces travaux. Ça vaut franchement le coup.

Si vous êtes le futur propriétaire, vous pouvez utiliser une caméra thermique si vraiment vous hésitez entre deux biens, cela peut vous aider à ajouter un critère final pour les départager par exemple.

Mais en général il y a beaucoup d’autres paramètres qui vous feront décider d’un achat ou non ! Et sans caméra thermique, on peut déjà voir beaucoup de choses sur le potentiel de rénovation.

Le choix d’une maison à rénover est souvent difficile

Si vous êtes le propriétaire, vous allez finir par faire des économies sur vos factures d’énergie, moins consommer de ressources, mieux choisir les priorités de travaux et leur nature.

En outre, cette thermographie crédibilise votre démarche de rénovation énergétique, ce qui sera à coup sûr un point positif lors de l’éventuelle revente de la maison.

Et cela vous fait comprendre beaucoup de choses, n’est-ce pas passionnant de mieux comprendre le fonctionnement des choses qui nous entoure ?

Bref, ces 100€ seront utilement dépensés.

Enfin, si vous êtes artisan ou accompagnateur professionnel, vous ravirez vos clients en leur expliquant tout ça et en leur partageant votre votre analyse.

Que faire avant d’utiliser une caméra thermique ?

Avant de faire le tour d’une maison avec votre caméra thermique à la main, je vous conseille vivement de comprendre un maximum d’éléments sur sa structure, sur son état, sur son fonctionnement thermique.

Comment la maison est-elle bâtie ?

Essayez de répondre aux questions suivantes :

  • Quelle année de construction, ou quelle décennie ?
  • Quel type de fondation ?
  • De dalle basse, isolation ?
  • De mur ? Isolation ?
  • De plafond ? Isolation ?
  • De toiture ?

Dans quel état est la maison ?

Idem, essayez de répondre à ces questions, voyez-vous :

  • Des indices d’humidité sous la maison ?
  • Sur les murs extérieurs ?
  • Sur la toiture ?
  • A l’intérieur de la maison ?
  • Des fissures dans les murs ?
  • Sentez-vous des courants d’air quand il y a du vent dehors ?

Quel est le fonctionnement thermique de la maison ?

Dernière série de questions :

  • Quand vous chauffez, arrivez-vous à une sensation de confort ?
  • Est-ce que cela nécessite beaucoup d’énergie ?
  • Quand vous coupez le chauffage, pendant combien de temps la maison reste-elle confortable ?
  • Fait-il frais en été ?
  • Est-ce que le soleil hivernal parvient à chauffer la maison les jours où il fait beau ?

Partagez vos réponses en commentaires, ça vous fera progresser sur la compréhension de la maison. Et cela fera venir des questions, que vous ne manquerez pas de me poser, ça fait du bien au référencement du blog, alors n’hésitez plus 🙂

Et si ce n’est pas encore fait, profitez du livre PDF gratuit juste en dessous. C’est aussi l’occasion de rejoindre les abonnés à qui j’envoie une newsletter de temps en temps. Vous vous désinscrivez quand vous voulez par la suite de toute façon.

Bonne journée à vous, à très vite !

Cédric

Clic partage e-mail / fb :
  •  
  •  
  •  
  •  

1 thought on “Caméra thermique en rénovation écologique : Comment l’utiliser ?

  1. karim says:

    bonjour cédric et merci pour la compréhension de cette appareil personnellement c’est nouveaux pour moi en temps que algerien en tous cas sa ma fait plaisir de le connaitre et c’est formidable .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *